L’esprit d’un père guide sa fille

jeudi 13 février 2014
Par André

Il est temps aujourd’hui de parler de sport !

Et plus particulièrement de la jeune et talentueuse judoka nommée Amandine Buchard. Aujourd’hui agée de 18 ans, elle est annoncée au niveau mondial comme la perle rare.
C’est en tant que cadette que la jeune fille va se voir décerner le titre de championne du monde catégorie senior. Un exploit même pas réalisé par le grand Teddy Riner, pourtant déjà considéré comme l’un des plus grand judoka. Cependant cette réussite a failli ne jamais avoir lieu.

A la mort de son père en 2008, Amandine a eu la tentation de tout arrêter. C’est sa détermination qui l’a pourtant poussé à continuer. « C’était fini. Alors, oui, à cette époque, ça m’a traversé l’esprit d’en vouloir à mon sport. J’ai pensé à tout arrêter. Il voulait tant que je réussisse. Et puis, laisser tomber c’était comme s’il était parti pour rien. »
DSC_0018-1024x682
Elle pense à son père chaque jour, qui ne lui semble pas loin d’elle… En effet son prénom : Patrick, est tatoué en chinois sur son mollet droit. Le plus surprenant est qu’elle se réveille parfois avec le sentiment d’avoir discuté la nuit avec lui durant son sommeil. De plus, le numéro de téléphone portable du père s’est affiché sur le téléphone familial durant un temps. « Lorsqu’on décrochait, c’était le silence, s’étonne la jeune femme. Je crois aux signes du ciel. »

Un autre élément troublant : lors de sa victoire en novembre 2013 en finale contre la Mongole et championne en titre des -48kg, elle avait quitté le tatamis sur la musique de Papaoutai, le tube de Stromae. « Est-ce un hasard, cette chanson à fond dans le stade à ce moment-là ? Moi j’ai comme l’impression que ç’a été un hommage venu de je ne sais où »

La jeune championne serait elle guidée par son père ? A qui elle dédit toute sa réussite ? En tout cas sa détermination est au plus haut!

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire