Les rêves et les cauchemars

mercredi 20 août 2014
Par André

Les rêves

C’est deux thèmes que nous allons aborder aujourd’hui avec des articles des magazines Science et Vie et L’express !

Commençons par cet article de L’Express numéro 3291

express-_29_07_14-_produit_large

Les rêves sont un mystère que bien des générations avant la notre ont tenté d’élucider. Pour certains les rêves étaient des maifestations de satan, pour d’autres des prémonitions.

Pourtant, les scientifiques ont mis longtemps avant de réellement étudier les rêves et le fonctionnement du cerveau humain la nuit.

Freud, est l’un des premiers chercheurs à avoir cherché une explication aux rêves et surtout une significations des élements trouvés dans les rêves.

Les recherches plus complète ont repris à la fin du 20ème siècle lorsque la technologie était suffisament avancée pour voir le fonctionnement du cerveau, notamment gràce aux IRMF.

Mais à quoi servent les rêves?

Pour un nombre croissant de scientifiques,les rêves ont deux fonctions.
La première :  » digérer » les évenements vécus et les transformer en expérience utile pour la suite de notre parcours. La seconde : anticiper les épreuves à venir et s’y préparer. On ne parlera ici qu’exclusivements des songes qui se déroulent pendant le sommeil « paradoxal », ainsi qualifié car, dans cette phasse qui se rèpete au cours de la nuit, les muscles restent atones tandis que le cerveau reste lui en ébullition.

Ces rêves inscrivent nos expériences du jour, ou de la période récente, dans notre mémoire, de manière à capitaliser sur les connaissances nouvelles et à gagner en efficacité.

Mais qu’en est il des cauchemars ?

Science et Vie répond à nos questions dans son numéro 1162

Couverture-Science-et-Vie-1162-mini

Les cauchemars se forment eux aussi durant le sommeil paradoxal. Cette expérience, ou l’on se reveille, en sueur, au milieu de la nuit, tout le monde l’a dèja vécue.

Aujourd’hui, les cauchemars sont de plus en plus considérés comme une réelle pathologie. En effet, bien que les périodes les plus enclin à délivrer des cauchemars soient les périodes de stress, il existe des cas plus particuliers comme celui des soldats.

En effet, après être rentrés des combats, nombreux sont les soldats qui se revèlent traumatisés par ce qu’ils ont vécu et incapables, depuis , de retrouver un sommeil serein.

Pourtant, les cauchemars, selon la théorie d’Antti Revonso, seraient la pour nous préparer à affronter des situations compliqués en faisant face à un danger ! Cela aurait été très utiles pour les hommes lorsqu’il fallait se préparer à affronter des bêtes pour la chasse par exemple.

Les types de cauchemars les plus fréquents sont ceux ou l’on subit une agréssion physique, qui representerait 49% des cauchemars. Vient ensuite les conflits personnels, notamment chez les femmes ou la dimension affective est bien plus présente que chez les hommes, qui affrontent plus de seismes,catastrophes. Vient ensuite  l’echec, impuissance face à une situation.

Rassurez-vous, plus les Hommes vieillissent, moins ils sont enclins à faire des cauchemars.

La science avance de façon permanente tel qu’aujourd’hui il est possible de se faire guérir de faire des cauchemars.

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire