L’étrange histoire du serrurier Biscornet

vendredi 10 avril 2015
Par André

Nous sommes au début du 14ème siècle, en plein Moyen-Age.

La cathédrale Notre-Dame est en pleine construction et la phase finale arrive. Les chanoines commencent à commander les dernières pièces et notamment les ferronneries.

Ils choisissent alors un jeune serrurier ambitieux et talentueux du nom de Biscornet.

Il fut en charge de réaliser les pentures des portails latéraux de la future Cathédrale.

Ce travail, colossal, représentait une occasion unique, et Biscornet n’hésita pas une seconde et s’engeaga à le réaliser dans les temps. Ce travail titanesque était quasiment hors de portée du jeune serrurier notamment à cause de la taille de son atelier mais aussi du travail demandé.

Il travailla nuits et jours mais les figures en fers étant très complexes, le travail avancait doucement, trop doucement.

C’est alors que Biscornet, selon ma légende, décida de faire un pacte avec le Diable. Il se rendit dans les coins les plus sombres de Paris, à l’époque dans les bas-fonds de l’île Saint Louis, et alla à la rencontre d’un suppôt de Satan.
Avec son sang, il signa un pacte avec le monarque des Enfers qui lui assura que le travail sera fait dans les temps, en échange de son âme.

La veille du jour de la livraison de son oeuvre, Biscornet tomba de fatigue dans un profond sommeil, l’oeuvre inachevée. Pourtant, à son réveil, les chanoines de Notre-Dame étaient en train d’admirer les extraordinaires ferronneries. Biscornet n’en était cependant pas l’auteur. Satan avait rempli son marché !

DSCN2890_-_Pentures_1

Ces portes sont encore aujourd’hui admirées par les serruriers tant la qualité du travail effectué, surtout pour l’époque, est impressionnante.

Alors mythe ou réalité ? Il paraitrait qu’à la suite de son oeuvre, Biscornet disparut et devint introuvable. Il mourut peu de temps après et fut enterré au cimetière des innocents. Son fantôme serait encore régulièrement visible. Attendant qu’une personne vienne sauver son âme…

Tags: , ,

Laisser un commentaire