Eusapia Palladino, medium d’exception

lundi 10 octobre 2011
Par André

Eusapia Palladino, histoire d’un medium d’exception

Découverte pour la première fois à Naples pour ses qualités médiumniques, Eusapia Palladino est née en 1854 à Minervo Murges, à côté de Bari, dans les Abruzzes. Un véritable engouement se crée très vite pour cette femme dont les qualités de medium sont reconnues par d’éminents scientifiques de l’époque.
Le medium Eusapia Palladino : une « princesse de l’ombre ».

Dès l’enfance, celle que l’on surnomme « la princesse de l’ombre » est confrontée à un destin hors du commun. La mère d’Eusapia Palladino décède en lui donnant naissance tandis que son père est assassiné alors qu’elle est seulement âgée de 8 ans. Elle est ensuite placée chez une grand-mère qui la maltraite. Très jeune, Eusapia Palladino a un accident qui provoque une dépression au niveau de l’os pariétal. Ses qualités de medium pourraient avoir un lien avec cet accident. En effet, certaines imperfections corporelles permettraient à l’âme d’agir plus indépendamment du corps et donc de développer des capacités extraordinaires. Les premières manifestations médiumniques d’Eusapia Palladino apparaissent lorsqu’elle a 14 ans, mais c’est à 22 ans qu’elle entame une réelle éducation spiritualiste avec Signor Damiani. Analphabète, elle invente son propre langage pour communiquer, ce qui rend difficile son dialogue avec les autres. D’un physique énigmatique, Eusapia Palladino impressionne tant par ses compétences de medium que par son fort charisme.

Eusapia Palladino, un medium aux talents multiples
Les exploits du medium Eusapia Palladino permettent l’expérimentation et l’intérêt de nombreux scientifiques pour les phénomènes spiritualistes. Il y a ce qu’on pourrait appeler un courant de « palladinisme » autour d’elle. Celle que l’on surnomme également « la diva des savants » bénéficie d’un culte sans précédent. Même ligotée, Eusapia Palladino réussit à faire léviter des tables et déplacer des objets par la seule force mentale. Elle réussit également à faire apparaître des empreintes de mains ou de visages d’ancêtres dans l’argile. Souvent, lors de ses séances, on aperçoit des mains fantomatiques au-dessus de sa tête alors même que ses propres mains sont fermement maintenues. Les spectateurs paient cher pour assister à une des démonstrations étonnantes du medium. Eusapia Palladino meurt en 1918.

Tags: , ,

Laisser un commentaire